Le guide de l’éléphant du web #2 : parler de l’IA
5 (100%) 2 votes

Maintenant que vous avez les bases pour réussir à stimuler votre imagination et créer un univers de science fiction, il va falloir vous renseigner et trouver des informations sur les thèmes/sujets que vous voulez aborder. Comme vous avez pu le voir dans le titre (bande de petits futés), nous allons aujourd’hui parler d’IA (Intelligence Artificielle).

L’IA dans les oeuvres de science fiction

Souvent liée à des thèmes comme la robotique, à l’hypercontrole de la population (monde dystopique) ou à des univers futuristes, l’IA peut avoir une place plus ou moins importante dans une histoire de science fiction. Cela peut aller du simple ordinateur intelligent répondant aux requêtes des protagonistes, à la cyber-intelligence ayant un contrôle totale sur l’humanité.

En général, lorsque l’on parle d’IA dans le cinéma, on pense surtout à HAL 9000 de 2001, L’Odyssée de l’espace, ou des machines dans Matrix. Cependant, depuis plusieurs dizaines d’années maintenant, l’Intelligence Artificielle se voit accorder de plus en plus d’oeuvres dédiées, et à juste cause ! Le phénomène a émergé dans les années 50, avec un premier jeu d’échec, contrôlé par une IA. C’est d’ailleurs à cette époque là que Alan Turing publie le fameux test de Turing. Je vous conseille de regarder cette vidéo qui explique facilement et rapidement le concept de ce test, utilisé encore aujourd’hui.

En 1993, Deep Blueun super ordinateur créé pour jouer aux échecs, parvient à battre le champion du monde en titre (pour rappel, la machine de 1950 parvenait tout juste à jouer une partie contre un amateur). Depuis lors, l’intelligence artificielle n’a cessée de se développer de plus en plus chaque année.

L’intelligence artificielle aujourd’hui

Aujourd’hui, l’IA a bouleversé notre quotidien, et fait maintenant partie intégrante de notre vie. Entre robots, assistants virtuels, logiciels perfectionnés et super ordinateurs de calcul, il est difficile de ne pas vivre sans être confronté à une Intelligence Artificielle. Prenons l’exemple de Siri, ou même de Google Home, les deux assistants virtuels des GAFA. Leur utilisation est de plus en plus répandue et l’apparition d’outils comme Google Home ou Alexa favorise encore plus la démocratisation de ces outils. Je ferai prochainement un article sur les maisons connectées et la domotique, afin de vous montrer que l’on vit déjà pratiquement dans une monde futuriste (futur is now, bitch)

nom de zeus meme

L’IA peut-elle déjà se passer de l’homme ?

On ne compte plus le nombre d’oeuvres où l’Intelligence Artificielle créée par l’homme remarque que ce dernier ne sert à rien, et décide donc de s’en passer (exemple le plus connu : Matrix).

Une actualité datant de 2016 montre également que deux IA ont réussi à communiquer dans un langage indéchiffrable par l’homme. Une langue qu’ils avaient eux-même créé. Issu du projet Google Brain, Alice et Bob (le nom des deux IA. Oui, ils pèsent au niveau des noms chez Google) ont sécurisés eux-même leurs échanges en mettant en place un cryptage, alors qu’aucun algorithme n’avait préparé ce fameux cryptage. A noté qu’il y avait également une troisième IA, Eve, dont le rôle était justement d’intercepter les échanges entre Alice et Bob (une vraie gossip story !). Si Eve a réussi à décrypter certains échanges, la majorité est resté indéchiffrable ! Un avant goût donc sur ce qui pourrait arriver à l’avenir ?

Le Deep Learning

Nous entrons là dans ce qui est aujourd’hui le point crucial de l’évolution de l’intelligence artificielle. Comme son nom l’indique, le Deep Learning se résume à l’apprentissage par l’IA, grâce à un réseau de neurone artificiel. Ce qui permet à l’IA de comprendre un langage et même décrypter des images !

Vous allez me dire

Ouais mais l’IA pouvait déjà parler un langage avant cela ! Ou même lire une image

Certe, mais il s’agissait de programme mis en place par les développeurs. Un programme expliquant à l’IA comment décrypter une image afin de la classifier. Maintenant, grâce au Deep Learning, l’IA peut le faire soi même. Et le fait beaucoup mieux que les ingénieurs !

Pour illustrer cela, parlons d’un phénomène qui à eu lieu en 2012. Google Brain (oui, encore) a été capable de découvrir par lui même le concept de chat. 

La machine a donc analysé pendant plusieurs jours des millions d’images issues de YouTube en vrac. A la suite de cet apprentissage, le programme avait réussi à détecter automatiquement des têtes de chats et des corps humains, ainsi qu’un ensemble de formes récurrentes issues des images analysées.

Plus récemment, Google a encore fait parler de lui en présentant le “Deep Dream“, permettant de visualiser le résultat du Deep Learning. Vous pouvez d’ailleurs faire vous-même le test ici : https://deepdreamgenerator.com/

Les limites de l’IA (aujourd’hui)

L’IA est aujourd’hui beaucoup utilisée par les entreprises (au détriment de l’humain parfois). Si vous voulez vous-même constater l’évolution de l’IA autour de vous, vous pouvez essayer d’appeler le service orange (3900). Le petit “Si vous appelez pour tel problème, appuyez sur la touche 1”, etc… A été remplacé par une IA vous demandant d’expliquer votre problème afin de vous rediriger vers le bon interlocuteur. Cette technologie très en vogue possède cependant des limites.

Prenons des exemples de grandes entreprises. Microsoft a été dans l’obligation de désactiver son chatbot Tay après que des utilisateurs aies réussi à le rendre raciste. Plus d’informations sur le phénomène ici .

De plus, sans un ensemble de données à analyser, l’IA se révèle moins performante que l’humain. C’est pour cela que le métier de Data Analyst perdure toujours et continuera d’exister.

Conclusion

J’aimerais terminer cet article par une citation de Stephen Hawkin (le fameux), disant à propos de l’intelligence artificielle, qu’elle sera “soit la meilleure soit la pire des choses jamais arrivées à l’humanité“.

Vous pouvez méditer sur cette phrase, ou si vous voulez en savoir plus, cliquez ici 

Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour parler de l’IA dans votre histoire de science fiction. Bien sûr, il ne s’agit que de la surface. Nous n’avons pas détaillé ces points qui sont tous beaucoup plus vastes et complexes (et intéressant) ! N’hésitez-pas à vous inspirer aussi d’oeuvres existantes. Je créerai bientôt un glossaire regroupant des oeuvres de science fiction regroupées par thème. Jetez un coup d’oeil au premier guide de l’éléphant du web pour savoir comment avoir les bases avant de réfléchir à l’IA, et retrouvez l’ensemble de la série “Le guide de l’éléphant du web“.

Créateur du site UseTheForce.fr, je suis un grand fan d'univers fantastiques et de science fiction. J'ai grandi avec Star Wars, Harry Potter, Pokémon et Dragon Ball. J'aime : la raclette, Halloween et les livres Je n'aime pas : les gens qui mangent de la salade avec leur raclette